Vergers EcoResp.jpeg

VERGERS ECO-RESPONSABLES

L'agriculture raisonnée est apparue il y a près de 50 ans et est aujourd'hui très largement répandue.

D'ailleurs la réglementation européenne et à fortiori la réglementation française sont très strictes en matière de production alimentaire : l'utilisation des produits phytosanitaires est notamment très encadrée, avec des obligations de pratiques et de résultats. Toute nouvelle suspicion de dangerosité est prise très au sérieux, les produits sont inspectés à la loupe et écartés de la production dès lors qu'ils posent un problème de santé public.  

Pour les remplacer, d'autres moyens de luttes se démocratisent, dans le but d'assurer une production de qualité et en quantité suffisante. La lutte biologique est l'un d'eux, la lutte physique en est un autre. L'utilisation de ces méthodes relève d'une "agriculture intégrée". 

Ainsi, la "Charte qualité des pommiculteurs de France", cadre l'ensemble des pratiques que l'on met en place tout au long de l'année et assure aux clients une qualité certaine. De nombreux clients tels que les grandes surfaces nous demandent d'ailleurs aujourd'hui d'y adhérer. 

 

Pour notre part nous sommes affiliés avec la coopérative à la démarche depuis les années 2000. 

Le désherbage mécanique

Depuis 2015 nous avons la volonté d'adopter le désherbage mécanique.

Tous les vergers plantés depuis cette date sont ainsi désherbés et les vergers plus âgés passeront petit à petit en désherbage mécanique. 

Mais même si nous sommes aujourd'hui équipés en matériel, pour que la transition soit totale et réussie elle se fera forcément sur plusieurs années (adaptation des parcelles et des arbres et appropriation de la technique obligent).

Des pratiques très encadrées

Nous répondons bien sûr à l'ensemble des exigences réglementaires françaises quant à la production de fruits. 
Notamment, chaque intervention en verger est enregistrée (traitement notamment mais aussi engrais, date des divers travaux en vergers ect.)
Ces pratiques sont contrôlées par un organisme indépendant, régulièrement et de manière inopinée.

La lutte biologique

C'est l'ensemble des moyens de lutte d'origine naturelle que nous avons à notre disposition. 
Le meilleur exemple sont les auxiliaires de culture, mais aussi tous les produits de traitements à base de molécules naturelles (utilisables également en agriculture biologique).

Des analyses de résidus

Depuis plusieurs années à la coopérative nous avons décidé de pratiquer des analyses de résidus automatiques, chaque année. 

Elles sont petit à petit réclamées par nos clients. 

Nos fruits répondent bien sûr tous aux contraintes réglementaires en termes de résidus de produits autorisés sur les fruits.

 

N'oublions pas que :

* la France est un pays très prudent sanitairement parlant

* les analyses sont réalisées sur des fruits non lavés 

 Lavez-les et dégustez : vos pommes sont saines!

Préservation de la biodiversité commune autour des parcelles

L'environnement proche des parcelles est souvent sous-estimé et pourtant il peut s'agir d'un réservoir de biodiversité commune très important : haies conservées dans les zones non exploitables (bords de ruisseau ou de chemin, angles de parcelles...), tas de bois ou de pierres laissés dans un coin, fossé entretenu de manière raisonnée..

Nous repensons ainsi les parcelles pour conserver voir réaménager les corridors écologiques et zones naturelles intéressantes.

Une parcelle est sous mesure de protection spéciale : elle restera non plantée en qualité de zone humide de substitution, soumise à déclaration à la Direction Départementale des Territoires de la Loire.