Nos coups de coeur grâce à... nos meilleures techniques

Nos ressources : une variété tolérante, un circuit de vente plus court pour éviter les problèmes de conservation et valoriser chaque fruit et... une détermination sans faille!!

Vos garanties : désherbage 100% mécanique, forte baisse des traitements, utilisation majoritaire de produits naturels, pas de traitement de conservation, une qualité gustative intacte

Mots-clés : agro-écologie // préserver notre environnement //  santé // agriculture saine et viable // Lutte biologique // auxiliaires // réduction des traitements // travail manuel 


 

Volontairement nous n'adhérons à aucun organisme, pariant sur la confiance entre producteurs et consommateurs pour vous convaincre... 

Des fruits pour toute la famille

Les plus fragiles d'entre nous, enfants et femmes enceintes notamment, ont des tolérances bien moindres pour l'absorption d'éléments extérieurs. A l'instar des médicaments, il est indispensable de faire attention à leur alimentation. Nous suivons pour ces parcelles les recommandations de l'alimentation infantile qui impose de nombreuses contraintes supplémentaires pour tendre vers un taux de résidus de 0.0000001%.

Quelles conséquences sur vos fruits ?

Vos fruits seront presque les mêmes... 

Gustativement : aucune différence

Visuellement : les défauts visuels seront forcément plus nombreux, seuls les bio-agresseurs mettant en cause la conservation des fruits étant combattus

En conservation : la période de vente sera plus courte...

Le prix est un peu plus élevé car les investissements sont importants et le coût de revient plus élevé.

Le désherbage mécanique

Depuis 2015 nous avons la volonté d'adopter le désherbage mécanique.

Tous les vergers plantés depuis cette date sont ainsi désherbés et les vergers plus âgés passeront petit à petit en désherbage mécanique. 

Mais même si nous sommes aujourd'hui équipés en matériel, pour que la transition soit totale et réussie elle se fera forcément sur plusieurs années (adaptation des parcelles et des arbres et appropriation de la technique obligent).

Les variétés tolérantes

C'est la première des protections! 

Leurs caractéristiques génétiques les pré-disposent à une tolérance voire résistance à un bio-agresseur.

Les plus fréquentes sont tolérantes à la tavelure, un champigon.

La lutte biologique

C'est l'ensemble des moyens de lutte d'origine naturelle que nous avons à notre disposition. 

Le meilleur exemple sont les auxiliaires de culture mais également les traitements phytosanitaires à base de produits naturels

La lutte physique

Ce sont les moyens de lutte qui empêchent physiquement les bio-agresseurs de gêner le verger. 

Par exemple les filets "Alt'Carpo" dont la maille fine protège les fruits des papillons et de leurs larves

Le travail manuel

Si toutes les conditions sont réunies, plus de 1000 fleurs peuvent être pollinisées sur chaque arbre et devenir des fruits... Mais 150 sont suffisants pour que les fruits soient de qualité : l'éclaircissage est indispensable!

Certains produits peuvent nous aider à faire ce tri mais si l'on souhaite réduire leur utilisation c'est le travail manuel qui les remplace, y compris en agriculture bio. C'est le principal poste de travail nécessitant de la main d'oeuvre.